Être un agent de talents : un futur métier ?

La digitalisation impacte-t-elle vraiment la fonction RH ? Bien sûr que oui, le digital provoque une accélération des changements dans toutes les organisations et les métiers d’une entreprise. De nouveaux modèles de gestions des ressources humaines ont vu le jour suite à cette transformation. Un défi pour le RH du futur : être un agent de talents, qui accompagne les salariés dans le développement de leurs compétences.

Le besoin de développement des salariés du futur

Pour les salariés du futur, il est fondamental de pouvoir avancer dans leur parcours. Ils se lassent facilement de leur travail et de l’environnement social. Ils veulent découvrir de nouvelles responsabilités et évoluer dans leur carrière. Les salariés du futur, eux-mêmes, vont être en quête de nouvelles compétences pour se développer et se réaliser.

Mais comment connaitre que les salariés ne sont plus satisfaits de ce que l’entreprise leur offre, qu’ils ont envie de nouvel environnement ? C’est par le taux de renouvellement des effectifs (taux de turnover) au sein de l’entreprise. Si le taux est élevé, cette dernière doit mettre en place un plan pour baisser le départ de ses salariés. Il faudra composer l’entreprise de salariés de tous âges. Des personnes qui veulent rapidement changer à autre chose, à être muté sur des responsabilités transverses. En effet, elles vont demander des formations pour acquérir de nouvelles compétences et de développement de leurs responsabilités.

Les rôles du DRH : être un agent de talents

La digitalisation concerne les missions et les métiers RH. Les évolutions sont de différentes natures. Il devra profiter de ces besoins de développements des salariés pour les mettre au profit de l’entreprise. C’est là qu’est né le métier d’« agent de talents ». Cela consiste à accompagner les collaborateurs dans leurs parcours professionnels dans l’entreprise. L’idée est de leur promettre une expérience enrichissante. Pour ce faire, le RH devra constituer un véritable partenaire humain qui est toujours disponible pour écouter, dialoguer et échanger avec les salariés, instaurer un climat de confiance et être au courant des attentes et des besoins des salariés. Il doit leur permettre de grandir, de découvrir de nouveaux challenges et de donner sens à leur travail.

Le DRH doit mettre en place une large gamme d’actions pour réaliser ces missions. L’accompagnement des collaborateurs s’effectue aussi bien au niveau individuel que collectif. Il faudra mobiliser des interlocuteurs en interne et externe. Toutes les organisations dans l’entreprise doivent être des organisations appnantes.

Vous êtes un candidat ! Inscrivez-vous ici !
Vous êtes une entreprise ! Inscrivez-vous ici !