L’intérim en Afrique

Le recours aux travailleurs intérimaires est devenu un outil clé permettant de répondre à un objectif de gestion moderne des ressources humaines. Un moyen efficace de gagner en flexibilité dans un contexte où les entreprises doivent être compétitives et faire constamment puve de réactivité.

En Afrique, on constate de nos jours une tendance à la « généralisation » du travail temporaire, pour différentes fonctions et dans plusieurs secteurs d’activité. Les besoins en la matière ayant tendance à se diversifier, les recruteurs sont aujourd’hui en quête de plus de compétences spécialisées.

Selon l’étude de Xerfi sur « le marché de l’intérim », le secteur se porte bien. Toutefois, son développement implique plus de digitalisation et de se tourner davantage vers l’international.

Les entreprises de travail temporaire se multiplient davantage en Afrique

Il est loin le temps où le travail temporaire était encore mal perçu sur le continent africain. Actuellement, l’intérim gagne plus de terrain. On voit davantage d’entreprises locales spécialisées se développer, ainsi que des grands groupes qui étendent leur réseau en implantant des agences sur le territoire. Certaines sociétés leader en management des ressources humaines fournissent des services de qualité en proposant un vivier international de profils techniques, administratifs et managériaux dans des secteurs multiples : commerce, société de services, BTP… Des solutions sur mesure sont développées pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises utilisatrices.  

Les raisons de faire appel à une société d’intérim

Il existe plusieurs raisons qui poussent les entreprises à recourir aux formes d’emploi comme l’intérim. Les trois principales motivations étant la flexibilité, l’évolution technologique ainsi que le coût moins élevé. Les entreprises qui font appel aux services des sociétés de travail temporaire ont souvent besoin d’améliorer leur flexibilité fonctionnelle, augmenter rapidement leurs effectifs pour répondre à des besoins particuliers, ou acquérir des compétences non disponibles en interne. Grâce aux avancées technologiques, elles ont également la possibilité de constituer des équipes qui collaborent virtuellement dans le monde.

Vers une digitalisation des services

Pour développer davantage le secteur de l’intérim en Afrique, les acteurs se doivent de miser sur une stratégie adaptée au contexte actuel. Ainsi, la digitalisation des services constitue une étape incontournable. Les sociétés d’intérim ne doivent plus se contenter d’une simple mise en ligne de leurs offres d’emploi. Elles se doivent aujourd’hui de proposer des dispositifs permettant d’accéder en ligne à la paie ou bien la rédaction du contrat du travail par exemple.

Vous êtes un candidat ! Inscrivez-vous ici ! 
Vous êtes une entreprise ! Inscrivez-vous ici !